Accueil » Actualité » Infarctus et boissons ?

Infarctus et boissons ?

Infarctus et boissons ?

INFARCTUS : 5 BOISSONS À ÉVITER

La consommation régulière de certaines boissons peut entraîner à long terme des maladies cardiaques. Pour protéger votre cœur, découvrez celles qu’il est préférable de limiter, voire d’éviter sur les conseils du Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages sur la santé.

Le café en excès

©Istock

Pourquoi : à doses modérées, la prise de café a des propriétés bénéfiques pour la santé, comme l’amélioration de la concentration, de l’humeur… En revanche, l’excès de caféine augmente la libération d’adrénaline dans l’organisme, ce qui va entraîner une augmentation du rythme cardiaque, des risques d’arythmie, le resserrement des coronaires et l’excitation du système nerveux sympathique.
Quelle consommation : une consommation excessive de café débute au-delà de 4 tasses de café par jour.

La bonne consommation reste autour de 2 à 3 cafés par jour, pas plus !

Attention aussi : aux boissons excitantes comme le « Red Bull ». Une canette contient 80mg de caféine, presque la même quantité qu’une tasse de café.

Vidéo. Infarctus : top 3 des aliments interdits: http://www.dailymotion.com/video/x5mt0zh

Les soupes industrielles

©Istock

Pourquoi : les soupes en briques que l’on trouve dans les supermarchés sont bien souvent trop riches en graisses et en sel. »L’excès de sel pouvant favoriser l’hypertension, et l’excès de graisses, l’athérosclérose, les principaux facteurs de risque pour les infarctus », explique le Dr Dervaux.
Quelle consommation : pas plus d’1 à 2 fois/semaine. Préparez vos soupes le plus possible vous-même en diminuant la dose de sel et de graisses.
Sachez-le : le sel et les graisses sont des exhausteurs de goût économiques pour le fabricant qui permettent d’augmenter le poids des produits et leur prix au kilo.

L’alcool

©Istock

Pourquoi : l’alcool provoque une hypoglycémie réactionnelle qui induit une consommation excessive de calories, induisant un surpoids et des risques de maladies cardiovasculaires, une vasodilatation (augmentation du volume des vaisseaux sanguins), et une perte en eau préjudiciable pour l’organisme.
En plus : « L’alcool est souvent associée à des comportements délétères, comme la sédentarité et la cigarette, qui sont des facteurs de risques dans les maladies cardiovasculaires », explique le Dr Dervaux.
La consommation recommandée : 2 verres/jour pour un homme, 1 verre pour une femme.
Que préférez : le vin rouge élevé en fût de chêne qui a des vertus antioxydantes et qui bu modérément protège le cœur et les artères.

Les sodas

©Istock

Pourquoi : les sucres rapides, qu’ils soient pris en liquide ou de façon solide, font augmenter le taux de sucre dans le sang.

« Ils entraînent le surpoids, du diabète gras et ont un incidence directe sur la montée de l’athérosclérose », explique le Dr Dervaux.

En plus : les personnes qui boivent plusieurs litres de sodas par jour peuvent se retrouver avec une baisse de leurs niveaux de potassium sanguin. Phénomène qui altère en profondeur le fonctionnement du système cardiovasculaire.
Méfiance également avec les sodas lights : « même s’il n’y a pas de vrai sucre, ils contiennent de la caféine. Bus de façon excessive, cela excite le système nerveux sympathique et resserre les coronaires ».
La consommation recommandée : on restera sur 1 verre de temps en temps lors d’occasions.

Les jus de fruits industriels

©Istock

Pourquoi : le jus d’orange industriel par exemple est aussi sucré qu’un soda.

Pour 100ml de jus d’orange, on retrouve 10g de sucre, avec un taux de vitamines en berne. On privilégiera à la place des jus pressés de fruits frais.

Certains fruits sont plus conseillés que d’autres pour leur taux de vitamines comme les myrtilles, les cranberry, le cassis, les baies d’acérola, les framboises, les fraises.
Quelle consommation : 1 verre par jour de jus de fruits frais.

Le Mardi 03 Octobre 2017
Source : Remerciements au Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages sur la santé dont « Infarctus et maladies cardiovasculaires chez la femme » et « Bilans de santé personnalisés » aux éditions Dangles.

In Medisite

 

 

Tags :

À propos Med-Chérif Boulebier

Enseignant-chercheur. Département de Biologie et Ecologie. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie. Université Mentouri Constantine.

2 Coms

  1. Une alimentation saine sans excès et surtout préparée à la maison avec des produits naturels …. toute nourriture ou boisson préparée industriellement empoisonne le corps humain et le coeur … tout en modération

Leave a Reply

Votre adresse mail ne va pas être publiée. Required fields are marked *

*

Revenir en haut