Accueil » Actualité » Forêts verticales: Vous connaissez?

Forêts verticales: Vous connaissez?

Forêts verticales: Vous connaissez?

Des forêts verticales viendront bientôt boiser nos grandes villes !

Les deux tours Bosco Verticale de Milan, deux hectares de forêt équivalents à près de 20 000 végétaux établis en hauteur, sont un bijou d’architecture au cœur de la vie citadine ! Ces deux gratte-ciel dessinés par l’architecture Stefano Boeri s’exportent à présent dans le monde entier, des Pays-Bas à la Chine, de la terre au ciel.

Photo à la Une: Crédit : Nguyen Tan Tin / Flickr

Construites dans le quartier Porta Nuova de la capitale milanaise, ces tours boisées sont parsemées de hêtres, d’oliviers, de pommiers, fleurs et buissons en totale résilience avec leur environnement. Chaque espèce végétale fut plantée afin de respecter les conditions propices à son développement : luminosité, humidité, résistance au vent, etc. Stefano Boeri s’est lancé dans ce fabuleux projet après avoir pris conscience de la transition écologique indispensable qui s’impose à nous, il explique : « J’étais à Dubaï en 2007 et je regardais cette ville qui croissait au milieu de désert, avec plus de 200 tours de verre qui multiplient l’effet de la chaleur ».

 C’est en automne 2014 que furent construites ces deux tours de 110 mètres de hauteur pour l’une et de 76 mètres pour l’autre. L’impressionnant projet fut gratifié de l’International Highrise Award et du titre de l’immeuble le plus beau et innovant de 2015 par le Council on Tall Buildings and Urban Habitat. Ces deux tours ne sont pas les premières à rejoindre une démarche de développement durable, la Tower Flower parisienne avait déjà marqué le monde architectural en 2014.

Aujourd’hui, on sait que les villes produisent près de 75 % du dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère. Les végétaux détiennent la capacité de capter les émissions de carbone et de dépolluer l’air. Ainsi, inclure des arbres au sein des grandes agglomérations permettrait de lutter à la source contre la pollution ! Ces végétaux ont permis la création de nouveaux écosystèmes rassemblant insectes et oiseaux autrefois disparus de la ville de Milan. Près de 9000 coccinelles furent déposées pour lutter contre les parasites et qui se multiplièrent en quelques semaines !

Crédits : maxterragni/Pixabay

Pour arriver à de tels résultats, Stefano Boeri a établi son projet avec plusieurs botanistes en créant une pépinière de plus d’un millier d’arbres. Il fallait trouver les meilleures conditions à la croissance végétale de chaque espèce, tout en prenant en compte l’environnement extérieur. La taille et la structure des balcons, les cavités accueillant terre et végétation, le développement racinaire imprévisible, la résistance et le poids engendré furent des modalités indispensables à la mise en place du projet.

Aujourd’hui, l’architecte démultiplie son projet dans de nombreuses autres villes : Lausanne (Suisse), Utrecht (Pays-Bas), Sao Paolo (Brésil), Tirana (Albanie), Nanjing (Chine), etc. Ce ne sont même plus des appartements à 11 000 euros le mètre carré qui voient le jour, mais de simples logements sociaux ! M.Boeri s’est décidé à ne pas breveter son projet et a librement divulgué toutes les informations le concernant. Il fait partie pleinement d’une nouvelle ère où le développement durable est une philosophie de vie.

Source

 

Le 14 octobre 2017

In SciencePost

Tags :

À propos Med-Chérif Boulebier

Enseignant-chercheur. Département de Biologie et Ecologie. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie. Université Mentouri Constantine.

Leave a Reply

Votre adresse mail ne va pas être publiée. Required fields are marked *

*

Revenir en haut