Accueil » Actualité » Le bourdonnement des abeilles: Son origine ?

Le bourdonnement des abeilles: Son origine ?

Le bourdonnement des abeilles: Son origine ?

Les abeilles ne possèdent pas d’oreilles… contrairement à nous, qui entendons leur bourdonnement. Contrairement à ce qu’on pense, il n’est pas dû au simple battement de leurs ailes…

Photo à la Une: © PollyDot/Pixabay/CC0

On pourrait naturellement croire que ce vrombissement caractéristique des hyménoptères* est dû aux mouvements rapides de leurs ailes, qui effectuent environ 230 battements par minute. Mais ce n’est pas aussi simple, car même privées d’ailes (coupées ou immobilisées), les abeilles bourdonnent toujours. Plus sourdement certes, mais de façon persistante… Au vrai, ce son provient de la vibration de leur thorax !

Combinaison d’un son aigu et d’un son grave

En se déformant sous l’effet de la contraction des muscles associés au vol – qui impulsent le mouvement des ailes – l’exosquelette de l’insecte émet un bruissement grave qui, associé au son aigu généré par le battement des ailes, produit le « bzzzz » si caractéristique. Et si ce bourdonnement lancinant (mais pas autant que celui du moustique) est audible pour l’oreille humaine, c’est que sa fréquence de 230 Hz est située dans notre spectre auditif, qui couvre de 20 à 20 000 Hz.

D’après Science & Vie QR n°20 « La mer & les océans » – Feuilleter ce numéro – Acheter ce numéro 

Lire aussi :

• Pourquoi le vol du moustique n’est-il pas silencieux ?

 Vidéo : le vol du colibri dévoilé par les caméras ultrarapides

Par Karine Jacquet

In SCIENCE&VIE

Pour rappel:

*Hyménoptères: Les hyménoptères (Hymenoptera) sont un ordre d’insectes, sous-classe des ptérygotes, section des néoptères, super-ordre des mécoptéroïdés. Des représentants communs de cet ordre sont les abeilles, les guêpes et les fourmis, présentes sur tous les continents sauf l’Antarctique. Les hyménoptères constituent, après les coléoptères, l’ordre d’insectes le plus diversifié et on estime actuellement qu’il y a plus de 230 000 espèces décrites.

Les hyménoptères sont des insectes holométaboles d’une taille comprise entre 0,1 mm et 10 cm, pourvus de quatre ailes membraneuses couplées en vol et de pièces buccales du type broyeur-lécheur. La tête est séparée du thorax par un cou très mince et très mobile. Leur métathorax est très court, soudé au premier segment abdominal pour former le segment médiaire. Ces insectes sont aisément identifiables dans l’ordre des hyménoptères.

L’ordre des hyménoptères comprend des phytophages, des pollinisateurs et une large part d’entomophages jouant un rôle central dans le maintien des équilibres naturels.

Les entomophages comportent en majorité des parasitoïdes (53 % des espèces d’Hyménoptères décrites) mais également des prédateurs.

On estime au niveau mondial le nombre réel d’hyménoptères entre un et cinq millions d’espèces réparties en une centaine de familles. Un très grand nombre d’espèces restent à décrire ou même à découvrir.

Source: Wikipédia

NB: Hyménoptère vient du grec humenopteros, qui veut dire tout simplementaux ailes membraneuses.

Med-Chérif Boulebier

Tags :

À propos Med-Chérif Boulebier

Enseignant-chercheur. Département de Biologie et Ecologie. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie. Université Mentouri Constantine.

Leave a Reply

Votre adresse mail ne va pas être publiée. Required fields are marked *

*

Revenir en haut